$173.34
Qty available: 10
La gestion des services d'eau et d'assainissement a connu de profondes évolutions. Les objectifs d'augmentation quantitative de la desserte ont cédé la place aux améliorations qualitatives. Avec la hausse du prix, le besoin de transparence s'est accru. La maîtrise des services d'eau par les élus, responsables de leur organisation, est rendue difficile par le déséquilibre d'information avec les opérateurs et par la situation de monopole naturel. L'analyse du modèle français et d'autres pays européens, montre l'intérêt d'envisager une régulation dans le secteur de l'eau. La mesure de performance par des indicateurs portant sur les résultats qualitatifs du service apparaît comme un outil propre à améliorer cette maîtrise de la gestion par les élus. La participation à plusieurs groupes de travail, français et étrangers, a permis de constituer un panel commun d'indicateurs balayant l'ensemble des missions des services d'eau et d'assainissement. Cette thèse propose d'insérer cet outil de gestion dans un dispositif de régulation plus global, assurant la mutualisation et la diffusion d'information.